Greguti’s Blog- Le blog de Grégory Gutierez


28
aoû

D’où vient le terme “flying saucers” ?

Lorsque, le 25 juin 1947, Kenneth Arnold raconte ce qu’il a vu au journaliste du East Oregonian, Bill Bequette, il parle de neuf objets dans le ciel, en forme de demi-cercle ou de croissant, volant avec un mouvement de ricochet à la manière de flying saucers (soucoupes volantes) sur la surface de l’eau. On transforme vite l’information (comme les journalistes adorent le faire…) en “Kenneth Arnold a vu des soucoupes volantes !” (Pierre Lagrange a retrouvé, en 1988, l’enregistrement original de leur entretien, un enregistrement audio d’une indéniable valeur historique).

Mais d’où venait cette expression de “flying saucers” ? Arnold ne parlait-il ici que des petites soucoupes sur lesquelles on pose les tasses de café ? C’est l’opinion généralement répandue. Mais ce n’est pas l’avis de Chris Aubeck, un chercheur américain, qui a accumulté une masse d’articles de presse datant de 1916 à 1947, à propos du trapshooting, un sport d’entraînement à la chasse, où le joueur, fusil à la main, doit viser un disque envoyé en l’air. Il montre sur un site consacré à cette question comment le terme “flying saucer” est mentionné régulièrement dans la presse américaine pendant les trente années précédant l’observation de Kenneth Arnold. Et pose, en fin de parcours, la question de savoir si la forme ronde de ces disques de trapshooting ne serait pas à l’origine du “mythe de la forme discoïdable des ovnis”.

Je remarque en revanche que le terme “flying saucers” n’est jamais utilisé, dans ces articles que nous montre Chris Aubeck, que pour désigner strictement ce dont il s’agit : les cibles en forme de disque utilisées pour ce sport. Il n’y a pas d’exemple connu de comparaisons ou de métaphores, utilisant cette expression pour parler d’autre chose que de ces disques. Pourtant il existe des métaphores usuelles à partir de l’univers du sport, par exemple “ça démarre vraiment sur les starting blocks !”. Peut-être que le vocabulaire particulier du trapshooting n’était pas entré dans le vocabulaire commun, qu’il était resté confiné aux amateurs de ce genre de sport (et sans doute aux amateurs de chasse, c’est-à-dire tout de même une bonne partie de la population américaine me semble-t-il).

Bref, “flying saucers” n’était sans doute pas une expression largement répandue dans la société américaine des années 1930-1950, ce qui permit sans doute sa récupération et son succès si rapide en juin 1947, pour désigner ces choses aperçues dans les cieux. On imagine l’impact chez les lecteurs qui apprenaient qu’on observait alors des “flying saucers” dans le ciel. Tout de suite la représentation mentale de disques volants a dû s’imposer aux esprits. La question qui demeure est de savoir si Kenneth Arnold a fait ou pas référence au trapshooting, quand il a évoqué les “flying saucers” devant Bill Bequette, ou s’il évoquait simplement les soucoupes des tasses à café.

Certes, ce n’est pas la question la plus intéressante que pose l’ufologie (disque-cible ou tasse à café ?), mais la découverte éventuelle d’une représentation culturelle déjà existente du “disque volant”, en 1947, n’est tout de même pas anodine. Surtout lorsqu’on l’associe à l’imagerie déjà soucoupique de la science-fiction populaire de l’époque…

2 réponses à “D’où vient le terme “flying saucers” ?”

  1. 1
    Chris Aubeck

    Hi,

    I’m British, actually.

    :-)

    Chris

  2. 2
    Chris Aubeck

    http://www.magoniax.com/downloads/Flying%20Saucers.html

Laisser un commentaire

Le Greguti’s Blog utilise le système Wordpress
Le thème Navigation est développé par GPS Gazette